Sur le tournage du film Eiffel de Martin Bourboulon

Deux jours sur le plateau

J’ai eu le plaisir d’être figurant pour le prochain film de Martin Bourboulon, Eiffel.

J’ai découvert le rôle de deux jours très intense: Me voici journaliste/photographe d’époque. Pour rentrer dans la peau du personnage, j’ai donné beaucoup afin de lui créer une âme et une vie. Bien que n’ayant pas de parole, il a vécu aux travers de mes gestes, des traits de mon visage et de mon envie d’être réel et d’être un homme de l’époque.

J’ai donc fait connaissance avec “Émile”, le personnage journaliste que j’ai créé en même temps que son journal “La petite gazette” (lien vers la BNF Gallica). Fait amusant ce journal a vraiment existé. J’ai eu le plaisir de travailler avec un collègue, danseur de sa vraie profession, que nous avons nommé “Victor” pour l’occasion.

Lui assistant pour s’occuper des différentes “planches” de photos et moi cadreur et photographe aguerri (voir une courte galerie photos en costume d’époque pour le film). Acteur de profession, j’ai mis tout mon cœur à ce qu’Émile soit réel, présent à l’image et qu’il ait le cliché attendu de cette scène capitale: L’annonce du grand gagnant pour la construction majeure de l’exposition universelle.

Deux jours intenses et très enrichissants au côté d’un réalisateur talentueux, qui même s’il n’interagissait pas avec moi a communiqué beaucoup de conseils, aidant un comédien à se construire et à donner toujours le meilleur de lui même. Deux jours que je ne suis pas prêt d’oublier.